La plus grande campagne mondiale de vaccination est entrée dans l'Histoire.

Depuis un an, le monde est en proie à la pandémie de COVID-19. Les masques de protection, les désinfectants et les distances physiques font désormais partie de notre quotidien alors que chacun tente de limiter la propagation afin que ce virus dévastateur soit enfin sous contrôle.

A ce jour, plus de 90 millions de cas de COVID-19 ont été confirmés à travers 190 pays.

De nombreux pays sont à nouveau confinés afin d'essayer d’enrayer la propagation du virus. Il y a cependant une différence cette fois-ci. Grâce aux efforts de la recherche mondiale, plusieurs vaccins contre la COVID-19 ont reçu l'autorisation de mise sur le marché.

Le 8 décembre, le Royaume-Uni fût le premier pays au monde à autoriser et à administrer un vaccin contre la COVID-19, celui de BioNTech/Pfizer. Les Etats-Unis ont suivi le 14 décembre puis l'Europe le 27 décembre. Outre le vaccin BioNTech/Pfizer, d'autres vaccins ont été développés, comme celui de Moderna et d'AstraZeneca. De nombreux autres sont en cours de développement et d'étude.

Au Royaume-Uni comme en Europe, le vaccin est actuellement proposé aux professionnels de santé et aux personnes de plus de 70 ans, avant d'être proposé à l'ensemble de la population courant 2021. Le vaccin est administré en deux injections à un maximum de 12 semaines d'intervalle selon les pays et offre une protection de longue durée. Des discussions sont en cours sur l'accroissement du déploiement des vaccins avec la mise en place de centres de vaccination de masse dans des centres de conférence et de gymnases. Les discussions se poursuivent sur l'extension des heures consacrées à la vaccination, certains pays envisageant de les administrer potentiellement vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept.

Le lancement du vaccin s'accompagne toutefois d'un sérieux avertissement : Il ne faut pas baisser la garde. Nous luttons contre la COVID-19 mais la bataille est loin d'être gagnée. La route est encore longue puisque la majorité de la population devra patienter plusieurs mois avant d'être vaccinée. A ce stade, les gestes de base comme le lavage des mains et la désinfection des surfaces ne doivent pas être oubliés.

 

« Pour mettre fin à une pandémie d’une telle ampleur, nous avons besoin d’un effort mondial. Aucun d’entre nous ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas en sécurité »

- Ursula Von der Leyen, Présidente de la Commission européenne

 

Des études ont montré que de tousser une seule fois peut produire jusqu'à 3 000 gouttelettes. Si des gouttelettes produites lors de la toux ou d'un éternuement par une personne infectée sont inhalées par quelqu'un d'autre, cette personne peut être contaminée. C'est le mode principal de propagation du virus. La recherche suggère également que les gouttelettes peuvent rester en suspension dans l'air, formant une collection, ou un nuage, appelé aérosol, ce qui peut constituer un risque dans les locaux mal ventilés.

Les gouttelettes d'une personne contaminée peuvent également se transmettre par des surfaces. Si des gouttelettes atterrissent sur des surfaces, que ces surfaces sont touchées par un individu qui porte ensuite ses mains à sa bouche, à son nez ou à ses yeux, cette personne peut, sans le savoir, contracter le virus. Le virus de la COVID-19 est capable de vivre sur des surfaces telles que les poignées de porte ou les plans de travail pendant plusieurs jours.

Les sites industriels et les installations de production contiennent de nombreux points de contact avec les surfaces qui sont susceptibles de transmettre le virus en l'absence des bonnes mesures. Les équipements, les outils et les machines sont souvent manipulés par différents utilisateurs. Nous savons à présent que le vaccin évite les formes graves de COVID-19 mais les recherches sont toujours en cours pour savoir si une personne vaccinée peut toujours transmettre le virus. Aussi, le nettoyage des équipements, la désinfection des panneaux de commandes et le lavage des mains restent primordiaux. Il est encore trop tôt pour lever les restrictions et se relâcher.

L'un des moyens les plus efficaces de contrôler la propagation du coronavirus est de se laver les mains soigneusement et souvent. L'OMS recommande de se laver fréquemment et soigneusement les mains à l’eau et au savon ou, en l'absence de point d'eau, avec une solution hydroalcoolique. Pour connaître les bonnes pratiques de l'OMS en matière de lavage des mains, consultez notre guide pas à pas.

Y-a-t-il un protocole de soin des mains en place dans votre entreprise ? Il n'a jamais été aussi important de se laver les mains pour maintenir l'activité économique. Mettre des mesures en place afin de protéger les salariés favorise le déploiement du vaccin. Avoir à disposition un nettoyant, un désinfectant ainsi qu'une crème protectrice et un soin hydratant contribue à un environnement de travail sûr. Pour en savoir plus sur l'importance du soin des mains pour votre activité, n'hésitez pas à consulter notre blog sur les solutions pour les mains.

Vous vous souvenez des surfaces les plus fréquemment touchées ? Equipements, outils, machines mais aussi plans de travail, poignées de porte et mains courantes : désinfecter ces surfaces prévient la propagation des virus, en particulier si ce geste est associé à un protocole de soin des mains. N'oubliez pas de dégraisser les surfaces avant de les désinfecter. 

Dans les environnements industriels, les germes peuvent être cachés sous une couche de graisse qui les protège de l'action des désinfectants. C'est pourquoi le dégraissage doit précéder la désinfection.

Notre gamme de dégraissants industriels élimine la graisse et les saletés les plus tenaces, laissant les surfaces propres et brillantes, prêtes à être désinfectées. Suivez ces étapes simples pour garder des locaux propres et sains :

  1. Pré-nettoyage et dégraissage
    Essuyer, balayer ou pré-rincer la surface afin d'éliminer le plus gros de la saleté. Dans le cas de surfaces très sales, utiliser un dégraissant.
  2. Nettoyage et désinfection
    Utiliser un nettoyant désinfectant pour éliminer les dépôts gras et les saletés mais aussi pour tuer les bactéries présentes sur la surface.
  3. Rinçage
    Rincer pour éliminer le produit avec le reste de gras et de saletés. Dans le cas de surfaces en contact avec des aliments, rincer à l’eau potable.
  4. Séchage
    Sécher à l'aide d'un chiffon propre et sec ou d'une serviette jetable pour éliminer l'humidité de la surface.

L'utilisation combinée des bonnes mesures préventives, de la distanciation physique, des masques et, bien sûr, du lavage des mains et de la désinfection des surfaces, contribue à rendre efficace le déploiement du vaccin et à ralentir la propagation du coronavirus. Cela contribue également à assurer de bonnes pratiques pour l'après vaccination. La mise en place des bons protocoles de soin des mains et de désinfection constitue une protection non seulement contre le virus de la COVID-19 mais aussi contre d'autres virus et bactéries. 

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages des programmes de soin des mains et de désinfection pour votre entreprise ? Contactez NCH pour découvrir notre gamme complète de désinfectants de surface, de nettoyants et de désinfectants pour les mains https://www.ncheurope.com/fr/contact 

 

Références :

https://www.bbc.co.uk/news/world-europe-55575756

https://www.bloomberg.com/graphics/covid-vaccine-tracker-global-distribution/

https://www.politico.eu/article/coronavirus-vaccination-europe-by-the-numbers/

https://www.bbc.co.uk/news/world-51235105

https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/en/qanda_20_2467

https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-ncov/faq.html