L’équipement mis à mal par la demande croissante

Le marché mondial des granulés est en pleine effervescence grâce à une demande croissante des granulés utilisés comme biocarburant pour le chauffage domestique et dans les fourneaux et les chaudières dans l’industrie. Néanmoins, l’équipement et les machines qui servent à la production, soumis à de fortes charges et à des pressions élevées, peuvent voir leur durée de vie réduite en raison de l’utilisation de graisses industrielles inadaptées. 

D’après la société d’études de marché Hawkins Wright, la production mondiale de granulés était estimée à 28 Mt en 2015, réparties majoritairement entre une utilisation pour le chauffage et l’industrie. Selon un rapport de cette société, 77 % de la demande mondiale est concentrée dans l’Union européenne et, pour le secteur des granulés de bois pour l’industrie, le Royaume-Uni concentre 46 % de la demande, suivi de près par la Suède, le Danemark et la Belgique.

Ce n’est pas étonnant si l’on considère les efforts en faveur de l’utilisation des biocarburants et de la biomasse, qui constituent des méthodes de production énergétique à faible empreinte carbone. Parmi les biocarburants les plus populaires, citons les cultures à courtes rotations produites spécifiquement à cette fin tels que le taillis, le saule et le peuplier notamment, ainsi que des sous-produits agricoles comme la paille, des matières de charge sous forme d’enveloppes de grains, les résidus de bois et les déchets d’origine animale comme le lisier et la litière de volaille.

Un équipement mis à mal

Bien que cet enthousiasme pour l’énergie renouvelable soit le bienvenu, les conséquences néfastes pour l’équipement et les machines utilisés pour la production des granulés sont sources de préoccupations pour les techniciens, les responsables d’exploitation et les directeurs d’usine. Les matières organiques écrasées, coupées et liquides doivent être comprimées sous pression à hautes températures par des charges très élevées.

La répétition des mouvements peut rapidement entraîner l’usure voire la panne de l’équipement s’il n’est pas maintenu en bon état de marche. La mauvaise lubrification est l’une des principales causes de panne dans des applications où la graisse doit résister à des pressions et à des températures élevées. Ce phénomène est exacerbé par la contamination par la poussière de bois et la saleté qui, en se mélangeant à la graisse, forment un abrasif puissant, source d’usure, de corrosion et de panne.

Garder son calme même sous pression

NCH Europe, depuis plus de 10 ans au service du secteur des granulés pour l’industrie dans l’Union européenne et en particulier en Europe du Nord, a développé K Nate HV. Cette nouvelle graisse a été spécifiquement formulée pour les applications impliquant de fortes charges comme la production de granulés, la construction, l’exploitation minière et l’industrie sidérurgique. Le film formé par cette huile de base très visqueuse permet de protéger les matériaux contre l’usure abrasive, en restant en place même à des pressions et à des températures extrêmes.

L’utilisation d’un épaississant au sulfonate de calcium confère une excellente résistance à la corrosion pour une protection complète dans les environnements les plus hostiles. K Nate HV contient un mélange puissant d’agents EP qui réagit à la chaleur et aux fortes charges pour permettre au produit de rester efficace jusqu’à 220 °C.

Pour lutter contre la contamination, K Nate HV contient des polymères spéciaux qui enrobent les particules contaminantes, ce qui empêche l’usure et l’abrasion des surfaces et, à terme, prolonge la durée de vie de l’équipement et augmente le retour sur investissement.

Ainsi, alors qu’une graisse standard a une durée de vie utile d’environ 500 h, K Nate HV dure bien plus longtemps, offrant les meilleures performances de sa catégorie. Des intervalles de vidange plus longs permettent de réduire les temps d’arrêt et le temps passé à retirer et remplacer la graisse.

Une nouvelle approche

Alors que la demande mondiale en granulés et en énergie alternative est croissante, les exigences envers l’équipement industriel ne vont qu’augmenter. Il est donc important d’accorder une attention particulière aux propriétés de la graisse choisie lors du calcul des coûts d’exploitation et de maintenance.