Un traitement de l’eau sur mesure

Savez-vous qu’une tour de refroidissement de 200 tonnes peut accumuler 275 kg de matières en suspension en seulement un an ? Celles-ci entrainant la croissance bactérienne et le tartre, les systèmes de refroidissement se détériorent (corrosion, mauvaise odeurs). Pensez-vous connaître suffisamment bien ces problèmes pour les traiter efficacement ?

L’eau stagnante favorise la croissance microbienne dans les tours de refroidissement et les systèmes fermés de refroidissement à eau. Ce type de contamination provoque la formation de tartre et de corrosion, réduisant l’efficience du système de refroidissement (provoquant parfois même sa défaillance). Afin d’éviter tout temps d’arrêt ou perte de revenus, il est donc essentiel de traiter l’eau des systèmes. Parmi les multiples traitements disponibles, les traitements chimiques semblent solutionner au mieux les problèmes spécifiques de nombreux systèmes.

Traitements chimiques

L’utilisation de produits chimiques permet de surmonter plusieurs problèmes majeurs :

Tartre : le contaminant le plus courant dans les systèmes de refroidissement est le carbonate de calcium.

Corrosion : l’eau recirculée contient généralement des contaminants chimiques favorisant la corrosion, en raison de sa forte teneur en oxygène, de la présence de dioxyde de carbone, de son pH faible, ou du contact de métaux différents dans le système.

Microbiologie : les algues, la mousse verte, les substances gluantes provenant de matières organiques gélatineuses altèrent également l’efficience du système.

Mousse : bien qu’il ne s’agisse pas d’un problème courant, la mousse se forme à cause de la contamination de l’eau recirculée et peut causer des problèmes opérationnels tels que des débordements / fuites. Des substances chimiques réduisant la mousse sont utilisées pour stabiliser les eaux de process.

L’importance d’une solution sur mesure
Malheureusement, il n’existe pas de traitement chimique « clé en main ». Et il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte pour adapter un traitement biocide à votre système. L’équipe R&D de la plateforme Chem-Aqua conçoit des solutions de traitement de l’eau sur mesure, afin de réduire les coûts de maintenance, d’énergie et d’eau et d’assurer la sécurité, l’efficacité et la fiabilité des opérations.

Les ingénieurs de Chem-Aqua testent les systèmes de refroidissement, afin de déterminer la nature exacte et la quantité optimale du traitement biocide. En mesurant les niveaux de pH, la demi-vie, et la charge organique, ils peuvent adapter le traitement à chaque système spécifique.

Par exemple, dans le secteur de la sidérurgie, l’eau (utilisée comme liquide caloporteur pour refroidir l’acier fondu) est régulièrement contaminée par du laitier et de l’huile. Pour ce type de systèmes, les biocides oxydants traditionnels, tels que l’hypochlorite de sodium (chlore), sont peu efficaces ; le dioxyde de chlore semble plus approprié.

Disponibles sous forme liquide, solide, en poudre ou en granulés, les solutions oxydantes de Chem-Aqua sont appliquées en quantité appropriée, afin d’assurer une dispersion complète dans le système. Par ailleurs, les niveaux sont constamment contrôlés.

Enfin, si vous hésitez encore à traiter votre système de refroidissement, rappelez-vous que quelques centimètres d’encrassement microbiologique dans un système de refroidissement de 1000 tonnes peuvent augmenter les coûts d’électricité de 35 000 € par an !